RÉUNION DE SECTION NOVEMBRE 2014

Compte rendu de la réunion de la section Corée des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 19 novembre 2014

1. Point du Service économique (P. Buch)

Emmanuel Macron, ministre en charge de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique sera en Corée du 23 au 24 novembre avec une petite délégation composée notamment du Sénateur Jean-Vincent Placé. Le programme de visite prévoit une rencontre
dimanche après-midi avec le Ministre du MOTIE et le conseiller économique de la Présidente Park pour un entretien bilatéral. Une réception se tiendra à l’Ambassade avec 70 personnes de la communauté d’affaires ainsi que des experts du forum de coopération sur les secteurs innovants. La matinée du lundi 24 sera consacrée à une rencontre avec des think tanks puis à un entretien avec le Ministre des finances. Emmanuel Macron déjeunera avec des représentants de gros chaebols avant de se rendre à Tokyo. L’ouverture du forum entreprise entre la DGE et le MOTIE sur trois sujets de coopérations (véhicule autonome, e-santé et nanotechnologie) se fera lundi 24 après midi par le Vice Ministre du MOTIE et le numéro 2 de la DGE.
Au niveau multilatéral, l’accord de libre échange signé entre la Corée et la Chine n’aura pas de conséquences sur un certain nombre de secteurs (automobile notamment), mis à l’écart pendant une période de deux ans. La Corée suit particulièrement les discussions d’ALE entre l’Union Européenne et le Japon et de nombreux observateurs s’interrogent sur le positionnement de la Corée au regard des initiatives régionales prises en matière d’accords de libre échange.

2. Tour de table

Automobile
Comme déjà exposé lors de la précédente réunion, une décision de première instance par le tribunal de grande instance à Séoul a fortement limité la possibilité de recourir à la sous-traitance, ce qui constitue un risque supplémentaire pour les opérations, en particulier chez les constructeurs automobiles. Les conséquences de cette décision inattendue, si elle était confirmée en appel et, le cas échéant, par la Cour Suprême pourraient être considérables pour le secteur et pour d’autres industries. Ce sujet est suivi de près et les Conseillers seront informés des suites de ce dossier, une décision pouvant être attendue au cours du premier semestre 2015.

Juridique
En matière de retraite, le système de pension, similaire à celui qui est pratiqué aux Etats-Unis a été mis en place en 2010 et un projet de loi envisage d’accélérer la fin du système de severance qui prévoit, lors du départ de l’entreprise, le versement de l’équivalent d’un mois de salaire moyen pour chaque année de service. La conversion entre le système de severance et de pension prend du temps et les avantages fiscaux qui existaient auparavant pour la severance disparaitraient progressivement à compter du 1er janvier 2016 pour un transfert vers le système de pension finalisé en 2022.

Banque / Finance
La FSS compte un nouveau gouverneur, Zhin Woong-Seob, l’ancient président de Korea Finance Corporation. Cette nomination intervient après la démission de Choi Soo-Hyun sur fonds de plusieurs scandales, après seulement 18 mois à la tête de cette instance de régulation.
Lors de son dernier comité monétaire, la BOK a décidé de maintenir les taux à l’unanimité et les observateurs estiment qu’un statu quo semble se profiler pour les prochains mois si deux conditions sont respectées :
la non-révision à la baisse des prévisions de croissance par le Ministère des finances ;
la dépréciation du Yen ne s’accentue pas.
70% des acteurs de marché anticipent cependant une nouvelle baisse des taux dans les 12 prochains mois. Sur le marché des changes, le consensus des cambistes table pour l’année 2015 sur une parité de 1100 wons pour un dollar.

Energie – Environnement
Sur le marché de l’électricité, les projets IPP avancent et les clients sont en train de revoir les appels d’offres pour les centrales électriques. Dans le domaine de la pétrochimie, l’activité est soutenue avec Samsung Heavy Industries et Daewoo Shipbuilding mais reste peu dynamique sur les projets de grosse raffinerie, à l’exception d’un projet avec GS E&C. Enfin, des opportunités semblent à saisir dans le démentèlement de centrales nucléaires puisque 14 centrales vont être arrêtées à l’horizon 2035.
Depuis le début du mois de novembre, Veolia assure l’exploitation du traitement de l’eau dans les centrales nucléaires de Shin-Gori 3 et 4. Les autres  projets en IPP ont toujours un peu de retard du fait de problèmes de financement. L’on note par ailleurs une tendance à une meilleure efficacité énergétique pour notamment réaliser des économies sur le gaz qui affiche un prix de plus en plus élevé. Enfin, les problèmes de qualité d’eau pourraient déboucher sur des opportunités pour le secteur compte tenu du développement des investissements dans les brasseries en Corée et de la nécessité de disposer d’une eau de qualité.

Construction
Le secteur du ciment continue de prouver sa résilience puisqu’il devrait enregistrer une baisse de 1% par an en 2014 et en 2015 alors que les contractions sont nettement plus significatives sur des marchés matures comme les Etats-Unis. Il devrait par ailleurs faire l’objet d’une recomposition avec la vente probable de Tongyang Cement, Ssanyong Cement voire de Hyundai Cement. Enfin, il est à noter pour Lafarge le développement d’activités annexes liées à la sécurité sur les sites de production.

Défense
Un récent audit de l’Assemblée nationale a suggéré le lancement d’une joint investigation team regroupant plusieurs organismes d’Etat pour clarifier et assainir le processus d’achats militaires. Un certain nombre de remaniements devraient par ailleurs être opérés dans le secteur de la défense.

Pharmacie
Suite aux propos tenus lors des précédentes reunions, l’initiative mise en place par une alliance de grossistes pour obtenir une augmentation de 0,5% de leur marge auprès de GlaxoSmithKline a été un succès. La tentative de boycott des produits et la campagne de presse menée contre la multinationale est une première pour l’industrie pharmaceutique.
Dans le cadre de son plan de durcissement de la législation contre les pratiques illégales en matières de rabais, un hôpital a récemment appelé 12 entreprises, dont une multinationale, à ce sujet.
Les laboratoires pharmaceutiques étrangers continuent d’éprouver un mauvais ressenti à l’égard de la Corée depuis la mise en place de nouvelles dispositions pour augmenter les baisses de prix des médicaments, les pressions accrues de l’administration fiscale sur le contrôle des prix de transfert et la non-reconnaissance de la valeur de l’innovation pour les médicaments.

Optique
L’environnement retail n’est pas favorable puisque le mois de novembre a été marqué par un trou d’air dans l’activité du secteur de l’optique (lunettes et lentilles de contact). Le régulateur semble vouloir appliquer de façon plus restrictive que par le passé la législation limitant l’usage d’images et de graphiques dans la publicité sur les dispositifs médicaux, si l’on en juge par le refus récent du MFDS à l’égard de propositions formulées par un acteur du marché.

Luxe
Le marché domestique du luxe est atone avec un indice de consommation des ménages au plus bas. Le marché du DFS, quant à lui, se porte mieux mais le mois de novembre a été difficile. Le secteur devrait voir l’arrivée prochaine de deux voire trois nouveaux opérateurs : Shinsegae, qui ne dispose que d’un point de vente à Busan, mais également Hyundai et probablement Hanwha. Il convient de noter par ailleurs qu’aucun opérateur étranger ne pourra participer à l’appel d’offres portant sur l’aéroport d’Incheon, le gouvernement ayant exigé un historique minimum de cinq années d’opération en Corée.
Dans le domaine des produits gourmets, de nombreux acheteurs coréens se sont rendus au SIAL au mois d’octobre. Les retours ont été particulièrement positifs cette année, ce qui laisse penser que de plus en plus d’enseignes vont importer des produits en direct sans nécessairement passer par des importateurs. En matière de gastronomie, le chef Eric Trochon, Meilleur Ouvrier de France 2011, vient d’ouvrir un bar à salades / bar à tapas dans le quartier français avec sa compagne coréenne.

Transport aérien
D’après IATA, la croissance annuelle mondiale du transport aérien sera de 4,1% au cours des prochaines années, la Chine ayant vocation à devenir le premier marché mondial en termes de flux, suivi par les Etats-Unis et l’Inde. Le traffic passager depuis Incheon ressort à +9% à la fin octobre, porté notamment par les low cost carriers (+30%) et les compagnies chinoises (+30% aussi). Suite à l’accident d’Asiana Airlines aux Etats-Unis, cette compagnie vient d’être sanctionnée par le Ministère du transport avec interdiction de survoler San Francisco pendant 45 jours (décision en appel).

Tourisme
Face à l’ambition de la Corée de se positioner en tant que référence dans le domaine du tourisme durable, il serait souhaitable que la France puisse être associée à cette démarche pour apporter son savoir-faire en matière d’ingénierie touristique. La Corée dispose en effet de fonds mais de peu d’expertise dans ce domaine. Un certain nombre d’entreprises françaises regardent le marché coréen et des opportunités semblent à saisir, notamment en matière de certification.

Hôtellerie
Le taux d’occupation pour les hotels 5 étoiles ressort à 95% en raison de la clientèle chinoise.  Parmi les récentes ouvertures d’hôtels, l’on compte celles de Aloft ainsi que Shilla Stay. Ces initiatives illustrent l’intérêt de la plupart des groupes internationaux à l’égard du marché coréen. Enfin, dans le domaine des casinos, le groupe hongkongais New World Development envisage d’investir 1 milliard de dollars dans un projet d’integrated resort à Incheon et un accord IFEZ aurait été obtenu avec l’aval du maire de la ville.

Ubifrance
Le bureau de Séoul vient d’organiser une opération dans le secteur des cosmétiques avec la presence de 12 entreprises françaises pour des rencontres avec des acheteurs, des importateurs et des retailers. Les prochaines opérations sont les suivantes :
une mission dans le domaine de l’automobile dans le cadre du forum entreprise et il est prévu des rencontres avec des équipementiers de premier plan ;
le Frenchtech tour lors d’une opération Corée /Japon au début du mois de décembre avec 6 entreprises sélectionnées par un panel d’experts, dont Olivier Mouroux. Ces entreprises auront la possibilité de pitcher devant des VC.
la visite à Paris à la mi décembre d’une délégation du Comité olympique de Pyeongchang avec notamment un contact auprès de la Compagnie des Alpes. Des visites de sites seront organisées à l’initiative du “cluster montagne”.