REUNION DE SECTION OCTOBRE 2014

Compte rendu de la réunion de la section Corée des Conseillers du Commerce Extérieur de la France du 15 octobre 2014


1. Point du Service économique (P. Buch)

Les prévisions de croissance mondiale ont été récemment révisées à la baisse par le FMI mais restent inchangées pour la Corée. Au niveau multilatéral, et dans le cadre de ses discussions avec l’OMC, la Corée a fait état de sa décision d’ouvrir le marché du riz et a proposé un niveau de droit de douane
de plus de 500% sur ce produit. Au niveau bilatéral, trois accords de libre échange sont en cours de discussion avec en priorité celui avec la Chine dont les discussions sont menées à marche forcée pour tenir le calendrier de signature à la fin du mois de novembre. Les autres ALE en cours de discussion concernent le Vietnam pour une signature avant la fin de l’année ainsi que la Nouvelle-Zélande, aucune date de signature n’ayant été annoncée à ce stade pour cet ALE. 
La politique de relance mise en place par les autorités prévoit des mesures portant sur la fiscalité ainsi que sur le marché immobilier. Les Ministres des finances et de l’industrie ont récemment insisté sur la nécessité pour les gros chaebols d’investir davantage sur le marché domestique afin de soutenir la croissance. A cet égard, il convient de relever les réactions d’hostilité du patronat coréen au projet de loi visant à taxer les entreprises qui n’utiliseraient pas suffisamment leurs liquidités. 
Parmi les autres sujets d’actualité, il est à noter :
  • l’annonce par la Présidente Park d’un grand plan sur les objets intelligents et sur l’internet ;
  • la part des voitures importées, qui dépasse 15% pour le deuxième mois consécutif ;
  • la baisse des bénéfices de Samsung Electronics. 

En termes de visites, le calendrier pour les prochains mois est le suivant :
  • l’attachée régionale des douanes pour la zone Asie en poste à Pékin et accompagnée de collègues de Paris, les 20 et 21 octobre pour traiter en particulier des questions sur les audits douaniers, les certificats d’origine et des possibles coopérations entre les douanes coréennes et françaises. Une rencontre avec le KIPO est également prévue lors de sa venue. 
  • la visite du nouveau Ministre de l’économie, Emmanuel Macron, du 23 au 24 novembre dans le cadre du forum entreprise entre la DGE et le MOTIE sur trois sujets de coopérations (véhicule autonome, e-santé et nanotechnologie). Ce forum public sera ouvert aux entreprises françaises et coréennes dans la limite de 250 personnes. Une rencontre entre le Ministre et des représentants de la communauté d’affaires française est par ailleurs envisagée.


2. Tour de table

Automobile
Hyundai Motors et RSM ont fini par sortir de leurs sujets sociaux en parvenant à trouver un accord avec leurs partenaires sociaux. 

Luxe

Après une période de contraction, le marché des vins et spiritueux semble marqué par un ralentissement de la tendance à la baisse et semble se stabiliser. L’on note par ailleurs une reprise des dépenses d’entertainment, ce qui est un signal positif pour l’industrie. Pernod Ricard Korea fait actuellement l’objet d’un audit fiscal classique dont l’issue est toujours en cours de discussion.

Sur le marché du DFS, l’activité des mois de juillet et août a été particulièrement dynamique du fait de la clientèle chinoise, qui représente désormais 65% de la clientèle totale. Les autorités comptent attribuer de nouvelles licences à des grands opérateurs pour des projets à Busan et Jeju, ce qui devrait encore renforcer leur position dominante avec près de 93% du marché pour les groupes Lotte et Shilla.
Après une contraction en 2013 pour la plupart des marques de luxe, le marché domestique est positif sur les neuf premiers mois de l’année mais la tendance est à une baisse du panier moyen. Au niveau de la distribution, et malgré la relative maturité du marché, les projets de développement continuent, en particulier sur le segment des outlets. 

Dans le domaine des produits gourmets, Dean & Deluca a pour la première fois ouvert au Coex un point de vente indépendant de Shinsegae, qui opère cette enseigne en Corée. Le SIAL, l’un des plus grands salons agroalimentaires au monde, suscite de plus en plus d’intérêt auprès des acheteurs coréens qui semblent s’orienter vers l’offre de produits français et européens. 

Optique

Plusieurs entreprises du secteur optique-lunetterie ont récemment fait l’objet d’un audit douanier. Les douanes mettent en cause les niveaux de marge brute supérieurs à la moyenne du secteur tous acteurs confondus, estimant qu’ils résultent de prix de transfert anormalement bas. C’est une approche qui semble vouloir pénaliser les sociétés ayant un positionnement en gamme plus élevé que la moyenne. 

Hôtellerie

Rien de particulier à signaler par rapport à la précédente réunion.

Secteur bancaire

Le Ministre des finances et le gouverneur de la Banque centrale affichent des positions divergentes sur la politique monétaire à adopter pour la Corée. Les récentes déclarations laissent penser à une baisse du principal taux directeur de 0,25% lors du conseil monétaire du 15 octobre, cette baisse ayant déjà été anticipée par les marchés. La Banque centrale estime, pour sa part, qu’une nouvelle baisse n’est pas nécessaire compte tenu de son impact marginal sur l’économie ainsi que sur l’endettement des ménages. En outre, le différentiel de taux avec les Etats-Unis risque de générer un retrait de capitaux investis en wons. 35% des capitaux investis sur la place de Séoul sont détenus par des investisseurs étrangers et il est probable qu’une baisse du KOSPI se profile à terme. 
Au niveau corporate, la situation de Samsung Electronics pose question sur le plan industriel et certains analystes vont jusqu’à évoquer la possibilité d’un devenir similaire à Nokia.  Hyundai Heavy Industries est l’autre chaebol sujet à préoccupation après l’annonce d’une restructuration totale de son management. La visibilité sur les objectifs stratégiques de l’entreprise et ses prévisions 2015 est encore limitée mais Hyundai Heavy Industries a cependant la chance de disposer d’un niveau de trésorerie confortable. 
Suite à l’accord entre la Présidente Park et le Premier ministre chinois pour la promotion du RMB, les premières émissions obligataires depuis la Corée et libellées en RMB ont été effectuées. HSBC a notamment opéré une première émission obligataire de ce type pour le compte de Woori Bank et plusieurs émissions obligataires devraient avoir lieu dans les prochains mois. 

Ressources humaines

L’été a été assez chaud sur le plan social avec de nombreux mouvements de grève. L’activité des cabinets de chasseurs de tête est soutenue du fait des restructurations managériales dans le secteur de la pharmacie et du luxe. Elle est également tirée par le développement à l’international de groupes coréens de taille relativement modeste (SPC, Amore Pacific, Kolon) par rapport aux gros chaebols. Il convient par ailleurs de relever un changement dans la stratégie RH au sein du groupe Samsung avec un non renouvellement des contrats des personnels étrangers. Enfin, le groupe SK fait actuellement l’objet d’inquiétudes car le groupe est très dépendant du prix du pétrole. La forte baisse du pétrole semble créer des problèmes financiers pour le groupe qui annule certains projets nécessitant des investissements importants. C’est le cas de SK Continental e-motion dans le secteur des batteries automobiles qui avait pourtant signé un contrat important avec Chrysler (1,1 milliard d’euros). 

Juridique

Dans la continuité du programme de réformes du système comptable en vue d’une meilleure transparence comptable, les yuhan hoesa devraient bientôt être soumises aux mêmes obligations d’audit externe et transparence comptable que les chusik hoesa. La FSC a en effet manifesté sa volonté de soumettre un projet de loi en ce sens, loi qui, si elle est adoptée, sera précisée en ses modalités par son décret d’application. 
Par ailleurs, plusieurs  décisions de première instance très attendues sur le sujet de la sous-traitance et son éventuelle requalification en relation de travail à durée indéterminée ont été rendues au mois de septembre par le tribunal de grande instance de Séoul. Au regard de ces décisions, la sous-traitance interne serait interdite (i) pour les activités manufacturières sur la ligne de production de l’entreprise principale, (ii) pour les activités non directement liées aux activités de l’entreprise principales (ex : distribution, etc.), et (iii) pour la sous-traitance de deuxième rang (sous-traitance par l’entreprise sous-traitante à un deuxième sous-traitant ou une partie tierce et non directement par l’entreprise principale). Les conséquences de ces décisions, si elles étaient confirmées en appel et, le cas échéant, par la Cour Suprême, seraient considérables puisque la sous-traitance illégale est requalifiée alors en CDI avec les obligations et risques suivants pour l’entreprise principale : (i) paiement des arriérés de salaires aux employés illégalement sous-traités (jusqu’à 3 ans, terme de la prescription pour les rappels de salaires), (ii) exposition de l’entreprise principale et de son représentant à un risque pénal, (iii) requalification en CDI conduisant à moins de flexibilité dans l’entreprise principale, et (iv) exposition à une action syndicale accrue et une relance des demandes de négociations collectives. Il convient donc de surveiller l’issue de ces procédures en appel puis, très probablement ensuite, au niveau de la Cour Suprême.

Construction

La dérégulation du marché immobilier annoncée le 1er septembre prévoit un abaissement à 30 ans, contre 40 ans actuellement, de l’ancienneté des logements pour le renouvellement du parc d’appartements. L’augmentation des prix des logements a été de +0,24% au mois de septembre et 20 000 transactions supplémentaires ont été recensées à Séoul.
Les groupes coréens de construction continuent d’enregistrer des résultats intéressants à l’international avec des initiatives en Amérique centrale et du Sud ainsi qu’en Afrique, notamment dans les pays du Maghreb. Le Moyen-Orient affiche pour sa part une stabilité tandis que l’Asie du Sud-est resort en baisse.
Le groupe Lotte va finalement ouvrir son nouveau centre commercial à Jamsil dans des conditions limites, le permis attribué par les autorités étant provisoire et conditionnel. 
Sur le marché de l’immobilier de bureau, les vacances dans le quartier de Kangnam sont liées au mouvement vers Pangyo, en particulier pour les entreprises dans le secteur des hautes technologies. Le quartier de Yeoido affiche quant à lui de nouvelles perspectives avec le projet de Park One. Enfin, il est particulièrement intéressant de relever que la ville de Séoul devrait compter en 2016 40,000 chambres sur le marché du business hôtel contre 20,000 chambres en 2012. 

Ferroviaire

Un certain nombre d’affaires de corruption entre des PME et des députés ont été récemment mises en avant. Le secteur fait par ailleurs l’objet d’ententes illicites entre certains acteurs. 

Environnement - énergie 

Dans le domaine de l’énergie, un appel d’offres pour l’exploitation du traitement de l’eau dans les centrales nucléaires de Shin-Gori 5&6 a été remporté par Veolia auprès de KHNP. Toujours de nombreuses annonces de projets de centrales électriques voire de géothermie, mais peu de développements concrets faute de financements privés. Aucune évolution des normes n’est à noter dans le domaine de l’eau alors que la Corée affiche une consommation par habitant deux fois supérieure à celle des pays européens. Enfin, dans le domaine de la gestion des boues et des déchets alimentaires, plusieurs projets de digestion (production de bio-gas). 

Pharmacie

Les mois de juillet, août et septembre ont été bons alors que ces mois sont traditionnellement peu favorables à la vente de médicaments. Les principaux sujets d’actualité du secteur sont les suivants : 
la sérialisation des produits pharmaceutiques au 1er janvier 2015 ;
  • l’alliance de grossistes pour demander une augmentation de marges comprise entre 0,5 et 0,6% ;
  • la forte progression du nombre de health & beauty stores au cours des cinq dernières années, avec 659 points de vente en 2014 contre 153 en 2009, ce qui n’est pas sans impact sur l’activité des pharmacies qui souhaitent mettre en place une législation spécifique pour se protéger ;
  • la mise en place d’un pilote en fin d’année dans le domaine de la télé médecine. 

Tourisme

Peu d’éléments nouveaux dans le domaine du tourisme, à l’exception de la nomination d’un nouveau ministre du tourisme et d’un nouveau président pour la Korea Tourism Organization. Bien que prioritaire, le secteur semble afficher une perte de dynamisme. 

Transport aérien

L’activité est positive et enregistre au mois de septembre une croissance de plus de 9% sur le trafic passager depuis Incheon et de 2% pour l’activité cargo.

Ubifrance

Une opération de fusion absorption sera opérée sur le plan juridique entre Ubifrance et l’AFII et il conviendra de trouver un nouveau nom à cette entité. Une réunion des VIE sera organisée le 12 novembre prochain et les membres de la Section y sont invités. Au total, 50 VIE sont comptabilisés en Corée.