RÉUNION DE SECTION AVRIL 2014

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DE LA SECTION CORÉE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTÉRIEUR DE LA FRANCE DU 16 AVRIL 2014


Tour de Table


Construction

Le secteur du ciment continue mois après mois d’afficher de bonnes performances, à +1% par rapport à l’année dernière. Il est probable que les résultats de 2014 soient impactés positivement par un effet volume. Les cessions d’actifs envisagées par le groupe Tongyang
pour faire face à ses difficultés financières devraient aboutir à la vente de Tongyang Cement.

Le marché de la construction a connu un fort rebond depuis le mois de janvier avec une augmentation des permis de construire de 2% sur l’ensemble de la Corée (15% si l’on tient uniquement compte de Séoul) ainsi qu’une augmentation de plus de 200% du nombre de transactions grâce notamment au changement législatif sur le redéveloppement et la fin de l’obligation de compter au moins 65% des appartements de moins de 80 mètre carré. Ces évolutions législatives ont conduit au démarrage prochain de 12 projets de new town et 13 autres projets sont par ailleurs en attente de développement, tous dans les arrondissements situés au Sud de la rivière. La plupart des observateurs s’accordent à dire que le marché devrait évoluer favorablement en 2014.

S’agissant de l’immobilier de bureau, les taux de vacances sont de près de 18% à Yeouido, 5% dans le centre ville et 2% à Gangnam. Pour ce qui du marché retail, le groupe Shinsegae a fait part d’un nouveau projet à Daegu tandis que Lotte a également annoncé un projet d’envergure à Incheon.

Hôtellerie

Le projet d’integrated resort du groupe Lippo Caesar continue de susciter de bonnes intentions mais il est vraisemblable qu’il faille attendre la fin du mandat de la Présidente Park pour qu’il puisse véritablement être lancé. Quatre projets de casinos sont par ailleurs envisagés à Busan, avec toutefois de fortes chances qu’ils ne soient pas menés à leur terme compte tenu de problèmes de rentabilité.

Transport aérien

D’après une étude récemment publiée sur les compagnies low cost, ce secteur représente 9% de part de marché en Asie du Nord contre 40% en Asie du Sud-est et il y a fort à parier qu’un rattrapage se profile. Face au développement de ce canal, les compagnies coréennes se positionnent et Asiana Airlines est notamment en train de créer une compagnie low cost basée à Séoul pour être plus dynamique sur ce segment de marché.

Pour ce qui est du trafic depuis Incheon, la tendance est positive à la fois pour l’activité passager et  l’activité cargo.

Tourisme

Dans le domaine des loisirs, la Présidente Park a mis en avant sa volonté de promouvoir significativement le secteur du tourisme d’ici la fin de son mandat et a annoncé le déblocage d’un fonds de 50 milliards de dollars pour le développement d’infrastructures hôtelières. Dans ce cadre, et comme déjà indiqué à plusieurs reprises au sein de la Section, il pourrait être intéressant de mener des actions conjointes dans le domaine du tourisme compte tenu du savoir faire français dans ce secteur, en particulier s’agissant des questions d’ingénierie touristique. Le poids des régions en Corée et leur relative autonomie rendent nécessaire d’adopter une approche régionale pour mener à bien ce type de projets.

Santé

Le salon médical Korea se tiendra les 28, 29 et 30 mai et la Corée a clairement insisté sur la nécessité d’exporter des produits ou des infrastructures de santé, notamment au Moyen Orient. Il est d’ailleurs intéressant de noter que l’invité d’honneur à ce salon en 2013 était le Ministre de la santé d’Arabie saoudite.

Les autorités continuent d’afficher leurs ambitions pour faire du secteur de la santé un secteur majeur de l’industrie coréenne. Elles cherchent notamment à protéger leur industrie locale de générique et sont peu reconnaissantes de la valeur de l’innovation pour le lancement de nouveaux produits. Pour favoriser le développement à l’international d’acteurs coréen du marché, l’on note des opérations de fusion acquisition ou la mise en place d’opérations de co-marketing pour favoriser les coopérations. En particulier, il convient de noter l’annonce récente de Sanofi Pasteur pour un investissement significatif avec SK Chemical dans le développement de vaccins. Enfin, le gouvernement a récemment fait part de son souhait d‘imposer la sérialisation des médicaments, ce qui pourrait impacter fortement les laboratoires étrangers d’ici 2015.

S’agissant de la distribution, la Corée tente de moderniser son réseau de pharmacies, qui sont indépendantes pour la plupart d’entre elles. Le nombre de pharmacies en Corée est équivalent à celui de la France, avec 23 000 pharmacies toutes gérées de façon artisanale. Il est cependant fort probable que le lobby des pharmaciens s’oppose au projet de lancement de chaînes de pharmacies ou de réseaux de pharmaciens.

Produits gourmets

Le lancement de Pierre Hermé est annoncé pour le mois de juin avec un partenaire coréen et l’enseigne a prévu d’ouvrir plusieurs points de vente cette année.

Secteur bancaire

Lors du dernier comité de politique monétaire (MPC) le nouveau gouverneur de la BOK M. Lee a maintenu le taux directeur inchangé à 2.5%. Compte tenu du niveau d’endettement élevé des ménages et de la probable baisse des taux qui se profile en Europe et d’un maintien de taux bas aux USA, on ne s’attend pas à un changement du taux directeur dans les mois prochains, même si le gouverneur Lee est considéré par certains comme « hawkish ». Sur le marché des changes, il est intéressant de noter la forte appréciation du won au cours des dernières semaines avec le passage en dessous de 1040 wons pour un dollar. Cette forte appréciation a suscité une légère inquiétude de la part des entreprises exportatrices, en particulier les shipyards, qui se sont couvertes pour la plupart d’entre elles. Malgré cette évolution sur le marché des changes, les entreprises japonaises ne semblent toujours pas profiter de la situation. Enfin, s’agissant des EPC, le nettoyage des bilans des entreprises coréennes a démarré avec la vente d’actifs et la volonté des différents acteurs d’étudier de plus près la question de la rentabilité des nouveaux contrats.

Ubifrance

L’agence est dans l’attente de la nomination d’un nouveau directeur général qui devra se charger notamment de la fusion avec l’AFII. Il est par ailleurs à noter que se tient cette semaine le premier comité mixte d’organisation pour les années croisées entre la France et la Corée. Les représentants de la communauté d’affaires de la Section ont fait part de leur souhait d’être associés étroitement et très en amont aux actions qui seraient menées dans le cadre de ces saisons croisées.