RÉUNION DE SECTION FÉVRIER 2014

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DE LA SECTION CORÉE DES CONSEILLERS DU COMMERCE EXTÉRIEUR DE LA FRANCE DU 19 FÉVRIER 2014


1.  Point du service économique

Perspectives économiques

Les autorités coréennes font preuve d’optimisme pour 2014 avec une perspective de croissance de 3,8%, soit quasiment le niveau de croissance potentielle du pays. L’objectif des autorités passe par une reprise de la consommation intérieure
et de l’investissement privé avec la volonté de rééquilibrer le modèle de croissance. Ceci n’est possible qu’en travaillant sur la question de la dette des ménages et celles des entreprises publiques ainsi qu’en relançant l’activité des PME-PMI. A ce stade, aucun chiffrage financier n’est établi pour le financement de ces mesures et aucun de plan de relance n’est prévu en 2014, contrairement à 2013. Les autorités insistent sur la nécessité d’augmenter la productivité et de faire passer le taux d’emploi de 60 à 70% en améliorant notamment le taux d’emploi chez les jeunes et les femmes. Pour de nombreux observateurs, il subsiste toujours des incertitudes sur le financement de ces ambitions.

Actualités coréennes

Faisant suite au scandale lié à la fuite de données nominatives, les autorités coréennes ont annoncé de nouvelles mesures pour le mois de mars, les mesures actuelles étant considérées comme provisoires.

Le Ministère des finances a fait part de sa volonté d’autoriser et de favoriser davantage le commerce parallèle afin d’agir à la baisse sur les prix des produits importés, ce qui laisse dubitatifs les représentants d’entreprises étrangères implantées en Corée, qui considèrent notamment que ce type de mesures va à l’encontre de la protection des consommateurs et peut également avoir un impact sur l’emploi dans les sociétés étrangères qui commercialisent ces produits.

Les questions d’accès au marché sont évoquées avec les autorités coréennes dans le cadre d’une série de rencontres organisées par le Ministère des finances.

 2.     Tour de table

Transport aérien

L’activité a été soutenue au mois de janvier avec une forte croissance du fait notamment de l’organisation de nombreux salons professionnels en Europe en cette période de l’année. L’activité cargo confirme son inversion de tendance avec une croissance élevée de +8%. Enfin, il est à noter qu’aucun accord n’a été trouvé lors de la réunion des aviations civiles au mois de février et qu’une nouvelle réunion sera nécessaire.

Optique

La société Johnson & Johnson a commencé à distribuer des lentilles de contacts dans les boutiques d’Olive Young en exploitant une faille dans la réglementation en vigueur. Cette annonce a suscité un mécontentement de la part des opticiens qui pensait avoir le monopole de la distribution, mais il est difficile d’aller à l’encontre d’une société ayant la plus forte part de marché sur ce segment.

Pharmacie - Santé

La principale nouveauté du mois de février concerne l’avis positif rendu par les autorités sur le market price, ce qui constitue une première pour l’industrie pharmaceutique. Le groupe Samsung est en train de monter un hôpital en Mongolie et a formulé une première demande de réexportation de produits depuis la Corée. Guerbet a rencontré deux PME françaises qui cherchent à se déployer en Corée, mais il est regrettable que ces PME disposent de budgets si faibles pour leur développement à l’international.

Biens de consommation / luxe

Pas d’éléments nouveaux sur le marché des cosmétiques, qui reste toujours mal orienté.

Pour 2014, les marques de luxe font preuve de prudence en raison du moindre trafic dans les grands magasins. Plusieurs groupes de luxe s’interrogent par ailleurs sur l’obligation prochaine pour les « yuhan-hoesa » de publier leurs comptes en Corée, ce qui supprimerait l’avantage dont disposaient ce type de structures.

Le marché du DFS s’est radicalement transformé en un an avec une percée de la clientèle chinoise et une saisonnalité plus marquée. Le marché coréen du duty free reste le premier marché au monde. 2,5 millions de visiteurs sont attendus cette année dans l’île de Jeju, dont 90% de Chinois.

Le marché du whisky reste toujours déprimé. Le jugement sur le contentieux opposant le groupe Diageo aux douanes coréennes pour un montant d’un demi milliard de dollars a été une nouvelle fois reporté alors qu’une réponse était attendue au mois de février. Dans le cadre de la visite du responsable juridique de la Direction générale des finances publiques, il serait intéressant de savoir ce qu’il en est.

La Saint Valentin, qui constitue le mot le moment fort de la saison de chocolat, vient de s’achever et il est particulièrement frappant de noter la croissance continue du on-line, à +15% contre +5% pour les ventes enregistrées dans les grands magasins. Peu de nouvelles marques ont été lancées cette année, à l’exception de la marque française Chapon par l’intermédiaire des grands magasins Hyundai.

Hôtellerie

Le marché de l’hôtellerie haut de gamme enregistre une baisse d’activité du fait du  changement de clientèle et de l’afflux de la clientèle chinoise. Le groupe Parnas, qui appartient à GS Construction, a fait part de sa décision de vendre son unité hôtelière qui gère notamment les hôtels Intercontinental à Séoul. 3e projet d’integrated resort est toujours d’actualité mais évolue très lentement. Les Casinos Sands – Las Vegas  opteraient pour une implantation au Japon et non en Corée. Une étape importante sera la décision qui devrait être annoncée dans les prochains jours pour le Groupe Lipp & Caesar Casino.

Construction

L’île de Jeju a actuellement un projet d’ouverture d’un casino à l’horizon 2018, pour un montant d’investissement de plus de 2 milliards de dollars. La santé des entreprises de construction continue de susciter des inquiétudes, les dettes cumulées des contractors atteignant 5 milliards de dollars, dont la moitié doit être recouvrée au mois d’avril. Elles affichent un taux d’endettement de 270% et tous les observateurs s’accordent à dire que 2013 a été la pire année pour le secteur.

Sur le marché de l’immobilier, les mesures gouvernementales prises ont permis un vif rebond du nombre de transactions avec une augmentation de 117% sur l’ensemble du territoire et de de plus de 250% si l’on tient compte uniquement de Séoul.

Défense et aéronautique

L’actualité du secteur concerne l’appel d’offres pour quatre avions ravitailleurs au mois de mars.

Juridique

Outre la reforme attendue sur le salaire de base (« ordinary wage »), de nombreuses réformes sont prévues en 2014 en matière de droit du travail afin de favoriser les congés parentaux, le retour à l’emploi des femmes et l’accession des jeunes au marché du travail. La KFTC a par ailleurs annoncé la réforme de son modèle de contrats de sous-traitance pour le secteur automobile. Cette modification prend en considération les révisions apportées à la loi « Fair Transactions in Subcontracting Act » et s’inscrit dans la volonté des autorités d’opérer un rééquilibrage des relations entre les chaebols et les PME. Ce modèle de contrat est applicable  sans distinction aux sous-traitants coréens et étrangers.

Secteur bancaire

L’enquête actuellement menée par la FSS suite à la fuite de données nominatives devrait conduire à un renforcement du rôle de l’autorité visant à protéger les consommateurs. Toutes les banques ont fait l’objet d’audits poussés de la FSS avec pour, certaines d’entre elles, une remontée de l’information depuis 2005. Il convient de noter cependant qu’aucune utilisation frauduleuse n’a été faite après la perte de ces données mais force est de constater qu’il existe en Corée un manque total de culture de la sécurité de l’information.

La Banque de Corée a laissé son principal taux directeur inchangé et l’actuel gouverneur doit quitter son poste à la fin du mois de mars. L’on note toujours un discours volontariste au niveau officiel pour faire de Séoul une place de marché importante pour la finance mais il subsiste des problèmes d’application au niveau opérationnel.

Les résultats publiés par les banques coréennes sont catastrophiques en 2013 avec une baisse de 50% de leurs résultats du fait notamment des pertes enregistrées sur les activités de banque de détail.

Energie et EPC

Dans le domaine de l’énergie, KEPCO est progressivement en train de se redresser après avoir effectué un audit des investissements réalisés. Le niveau très élevé de son endettement et les lourdes pertes enregistrées au cours des dernières années ont poussé l’entreprise à opérer une augmentation de 25% des prix de l’électricité en deux ans et à des ventes massives d’actifs. L’ensemble de ces mesures devrait permettre, selon KEPCO, d’être à l’équilibre en 2013.

Les affaires de falsification de documents qui ont secoué le secteur de la vente d’électricité ont conduit l’ancien président de KHNP à devoir purger une peine de prison de 8 ans et près de cent personnes de l’entreprise sont également concernées par des peines de prison. La fin des affaires a eu pour effet de renforcer les règles de procurement, plus aucune affaire n’étant désormais traitée de gré à gré. De nombreuses sociétés ont été mises sur liste noire à la suite des affaires de corruption.

En l’absence de financement pour les centrales thermiques, l’on note la volonté des autorités publiques de passer par des PPP, mais les projets ne tiennent pas la route du fait de coût de l’énergie trop bas.

Les finances des municipalités sont toujours exsangues et l’on assiste à un report des  projets municipaux avec des demandes non conditionnelles de report de contrat sans qu’aucune compensation financière sur le retard du projet ne soit versée.

Communication / digital

Facebook vient de fêter son dixième anniversaire et le réseau social compte plus de 1,3 milliard d’utilisateurs. Une grosse partie du chiffre d’affaires des agences de communication digitale est aujourd’hui réalisée par le biais des campagnes marketing mobile sur les réseaux sociaux. Les autres évènements à signaler pour le secteur ont trait à la modification de l’offre sur Kakaotalk au mois de mars et à la décision de Naver de rentrer en bourse aux Etats Unis.

Tourisme

Le seuil des 12 millions de touristes a été dépassé en 2013 principalement en raison de  l’augmentation des touristes chinois. La Présidente sud-coréenne a annoncé de nouvelles ambitions en matière touristique lors d’une récente réunion à laquelle ont participé le Secrétaire Général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Elle vise la création d’emplois au travers du smart tourism (application des nouvelles technologies à l’industrie touristique) et la relance du tourisme domestique.

Ubifrance

Le gouvernement français a fait part de sa décision de fusionner Ubifrance et l’AFII sous une forme qu’il reste à définir.

Le programme d’opérations pour le mois d’avril est le suivant :

  • une opération en avril dans le secteur de la mode avec toutefois des difficultés pour faire venir des entreprises ;
  • un voyage organisé par la KMA à destination des DRH

Enfin, il convient de souligner l’augmentation significative du nombre de VIE en Corée puisque l’on table sur 40 personnes en avril 2014.