Extrait de la Réunion de la section Corée des Conseillers du CommerceExterieur de la France du 24 Fevrier 2010



Les points suivants ont été discutés :

1. Evénements / visites




  • Visite de Bernard Kouchner – Ministre des Affaires étrangères le 19 Mars – cette visite est couplée avec une visite au Japon

  • Visite de Madame Lagarde – Ministre des Finances les 3 et 5 Juin à Pusan dans le cadre de la préparation du G 20

  • Visite de Madame Lagarde, là encore dans le cadre de la préparation du G 20 en Octobre à Gyeongju

  • G20 : sommet des chefs d’Etat les 11 et 12 Novembre - qui sera suivi par le sommet de l’APEC le 13 Novembre à Yokohama –  Enfin la réunion du G 20 sera en principe précédée le 10 Novembre par une réunion des patrons d’entreprises a raison de 20 patrons par pays dont l’objectif sera de remettre un rapport au G 20 –  les coréens seront maitres des invitations

  • Cérémonie du 60ième anniversaire de la guerre de Corée le 25 Juin : des évènements commémoratifs auront lieu en France et en Corée – les Coréens y attachent beaucoup d’importance et ont invité les anciens combattants et leurs familles en Septembre – M Falco, le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants devrait venir en Corée

  • Thierry de Montbrial, président fondateur de l’IFRI est de passage à Séoul a l’occasion du Global Forum

  • Mr Gies, le Président du Musée Guimet sera en Corée en Mars

  • Visite du Directeur General d’UbiFrance mi-Avril

  • Sommet Europe Asie en Octobre à Bruxelles auquel le Président MB Lee participera


2 : Chiffres du Commerce Extérieur


Le commerce extérieur de la France avec la Corée [total imports + exports] a baissé d’environ 15 % en 2009 par rapport à 2008 ce qui est en ligne avec le recul du commerce français et du commerce coréen – cependant notre part de marche a légèrement progresse passant de 1.15 % à 1.25 % - notre déficit a reculé de Euro 1.3 milliard en 2007 à Euro 0.8 milliard en 08 et à Euro 0.5 milliard en 09 en raison de la chute des exportations coréennes sur la France.

Le commerce extérieur coréen a quant à lui augmente de $ 100 milliards entre 2004 et 2009 dont + $ 80 milliards avec les pays émergents dont $ 35 milliards avec la grande Chine et $ 45 milliards avec les pays suivants : Brésil, Inde, Russie, Vietnam, EAU, Algérie …]

3 : FTA  Corée-EU :


L’approbation du FTA sera le premier cas de passage au Parlement Européen depuis le traite de Lisbonne alors que cet accord de libre échange est le plus ambitieux que l’Europe ait signe jusqu'à présent d’où un certain dégrée d’incertitude sur le processus de ratification même si l’issue finale n’est a priori pas en doute – par contre il est très possible que le démantèlement du système tarifaire soit reporte d’un an – à voir

4- «  Green Economy »


Il y a certainement des opportunités dans plusieurs domaines pour les entreprises françaises, par contre à ce stade il n’a pas été identifié de perspectives de contrats d’importance à part peut-être dans les transports collectifs.

5- Les grands secteurs :


5-1 Industrie Automobile :


Le niveau de confiance des ménages reste très haut – Même si le marché domestique devrait reculer de -10 % en 2010 avec la fin des aides , le niveau de production devrait  rester stable a KRW 3.7 trio tiré par la reprise des exports de + 7 %  – la tendance sur Janvier reste robuste, tirée  par le portefeuille de commandes en cours sur les nouveaux modèles – optimisme sur la première moitié de l’année, plus incertain sur la seconde moitié par manque de visibilité quant à la demande.

Le niveau du KRW reste acceptable malgré l’appréciation constatée depuis quelques mois

Les équipementiers français s’intéressent de plus en plus à la Corée mais le marché  est déjà saturé – par contre des pays comme l’Inde offrent des opportunités – par ailleurs les équipementiers coréens s’extériorisent de plus en plus  Inde, RFA…et regardent  des investissements en France  - Enfin d’autres groupes automobiles  s’intéressent aux équipementiers coréens

La France devrait regarder ce qui est en train de se faire au Japon comme en Corée en termes de déploiement d’un réseau de distribution de charges électriques ou ces deux pays sont en train de se positionner comme leaders.

5-2 Construction


Le bâtiment ne se porte pas bien en raison d’un hiver particulièrement rigoureux et du contre coup de la crise – mais plus profondément il y a trop d’acteurs, les programmes sont moins profitables en raison de la réduction de la taille des appartements  alors que les vieilles recettes pour relancer le bâtiment s’essoufflent.

Par contre les projets touristiques marchent bien et les nouveaux projets se tournent vers l’international [Chine, Moyen Orient …]  – les projets de très grandes tours restent à la mode ainsi que les urban entertainment centers et autres casinos sur Seoul mais il n’est pas toujours évident de savoir lesquels de tous ces projets verront le jour.

Dans ce contexte ou les travaux d’infrastructure et de logements ralentissent et ou seuls les investissement par les entreprises sont soutenus, le secteur ciment a des prévisions entre 0% et moins 5 % sur 2010 avec un début d’année plat – le ciment est à moins 10 % en volume en raison de l’hiver et les prix ont baissé de 10 % en raison du trop grand nombre d’acteurs et des importations même si elles ne représentent  qu’une faible part de la consommation [ 10 % ] –

5-3 Chimie :


Apres une année 2009 en hausse de 10 % par rapport à 2008, le secteur des produits intermédiaires connait un très bon début d’année 2010 soutenu par l’export   - ceci est essentiellement lie au marché automobile – par contre le deuxième semestre s’annonce plus incertain.

5-4 Marché des Carbon Certificates


Les coréens travaillent activement ce sujet et pourraient prendre des initiatives vers la fin 2010.

5-5 Nucléaire :


La Corée a pour projet de se doter de 12 centrales nucléaires de plus d’ici 2030 pour atteindre 40 centrales

Le récent succès rencontre par la Corée avec le contrat d’Abu- Dhabi illustre les ambitions de la Corée à l’export en ce domaine – d’autres contrats export sont possibles

Dans ce contexte les coréens veulent inciter les pmes coréennes  sur les composants nucléaires et ont besoin de formation.

5-6 Transport :


Les perspectives restent bonnes compte tenu des projets de transport urbain et de grandes lignes – de même l’export offre des perspectives en coopération avec les coréens.

5-7 Défense :


Les perspectives sont faibles pour diverses raisons : budget en croissance réduite, incertitude quant aux programmes et tendance à la localisation, etc.…

5-8 Luxe :


2009 a été un très bon cru grâce dans un premier temps à la clientèle japonaise et au taux de change et dans un deuxième temps grâce à la reprise de la consommation locale et a l’apparition de la clientèle chinoise – un phénomène nouveau mais qui devrait aller en s’accentuant compte tenu de l’accroissement du nombre de vols entre la Chine et la Corée a raison de 780 vols par semaine reliant 23 villes de Chine plus l’allègement en cours des procédures de  visas pour les chinois et la multiplication des casinos en Corée.

2010 s’annonce très bon également – la clientèle japonaise devrait être moins présente, par contre la reprise de la consommation locale se poursuit et les coréens se sont remis à voyager d’où les achats en Duty Free – enfin l’effet clientèle chinoise.

Par ailleurs de nouveaux entrants  en milieu de gamme.

5-9 : Hôtellerie :


2009 comme 2008 a été une bonne année.

Le début 2010 est supérieur aux attentes et 2010 devrait être supérieure à 2009 grâce à un retour général de la demande – par contre il faut s’attendre à des revendications sociales.

5-10  Situation financière :


La forte baisse du CDS Corée est le reflet de l’amélioration de la situation coréenne et de sa perception par les marchés.

A surveiller : l’endettement des sociétés d’Etat qui se traduirait par un endettement total de l’état coréen de l’ordre de 65 % du PNB ce qui n’est pas encore catastrophique mais il n’est pas certain qu’on ait encore une vue exhaustive de la situation.

Mouvements importants dans l’industrie financière coréenne avec les projets de privatisations / concentrations dans l’industrie  bancaire et les IPOS dans le secteur de l’assurance.